Que penser des murs intérieurs végétalisés

Après des décennies d’images anxiogènes, sur-pêche, forêts primaires rasées, cours d’eau ou nappes phréatiques contaminées, terres irrémédiablement polluées et surexploitation sauvage, on ne parle plus aujourd’hui que de nature, de développement durable, de nourriture ou de carburant bio, de réglementations environnementales et de normes antipollution. Même le secteur du meuble parle désormais de fabrication éco-responsable avec gestion raisonnée des ressources forestières. Surfant sur la vague des inquiétudes humaines, un nouveau marché voit le jour et révolutionne la décoration, les murs végétaux intérieurs.

Installation et contraintes

Votre tableau végétal intérieur doit être fabriqué et installé dans les règles de l’art pour éviter les accidents, assurer sa pérennité et pour qu’il reste toujours aussi beau qu’à son premier jour.

Mur végétal en décoration de salon - Crédit internet
Mur végétal en décoration de salon – Crédit internet

Le support

Le support est constitué d’un treillage sur lequel sera fixé le substrat qui accueillera les plantes. Afin d’éviter quelque altération, la structure devra autant que possible résister à l’humidité, elle sera constituée de plastique, de métal galvanisé ou de bois résiné. Le support sera installé à une dizaine de centimètres du mur et jusqu’à 50 centimètres du plafond, permettant une bonne circulation d’air derrière et évitant l’apparition de moisissures disgracieuses. Votre installation pèsera entre 10 et 20 kilogrammes par mètre carré de surface suivant le matériau choisi pour la structure, pensez à bien ancrer votre support au sol en ajoutant, si possible, des fixations au plafond.

Le substrat

Plusieurs méthodes existent, la sphaigne, les nappes d’absorption et d’arrosage ou les modules.
La sphaigne est une mousse naturelle à utiliser en couche entre deux grillages soudés, son principal avantage étant d’être d’origine naturelle. Les nappes d’absorption sont constituées de couches de fibres polyamides imputrescibles dont la principale qualité est leur capacité à retenir jusqu’à 6 litres d’eau par mètre carré. Les modules sont des alvéoles plastiques qui se fixent les unes aux autres, engendrant bien souvent une implantation des végétaux trop régulière et rendant souvent votre mur végétal bien trop artificiel.

Mur de mousse dans une salle bain contemporaine - Crédit internet
Mur de mousse dans une salle bain contemporaine – Crédit internet

Les accessoires

Ces éléments sont importants au point qu’on ne devrait pas les évoquer dans le chapitre des accessoires.

  • Le bac de récupération : A positionner au pied du support pour éviter que le substrat goutte sur le sol. Vous pouvez le choisir en zinc, en plastique, en verre ou même utiliser une vieille gouttière.
  • Le film plastique polypropylène : A positionner au dos du support pour assurer l’étanchéité à l’arrière.
  • Un système d’arrosage : Tuyaux, goutteurs, filtres, le tout relié à une pompe de relevage qui va aspirer l’eau du bac de récupération et l’amèner au goutte-à-goutte tout en haut du support. Prévoir une pompe de 1200 litres par heure et par mètre de hauteur de mur végétal (Exemple : prévoir une pompe de 3000 litres/heure pour un mur de 2,50 mètres)
  • Un éclairage artificiel : Indispensable pour la survie de vos végétaux. A positionner impérativement en hauteur sous peine d’une croissance anarchique des plantes. Les lampes à vapeurs métalliques sont efficaces mais très énergivores. Les tubes néons sont utilisables pour des hauteurs inférieures à un mètre et sont assez peu décoratives. Vous pouvez utiliser des lampes Led horticoles assez chères à l’achat mais rentables à l’usage.

81-salon-végétalisé

Montage et installation

A moins d’être particulièrement bricoleur, usez d’une société spécialisée dans le domaine, surtout pour s’assurer de la stabilité du décor, de la conformité du système d’arrosage et surtout de la pertinence du choix des végétaux. L’éclairage artificiel, bien que très efficace, n’est jamais identique à la lumière naturelle, il vous faudra donc choisir des plantes exotiques de forêt équatoriale sombre comme les fougères, les philodendrons, lierres ou plantes araignée. Enfin, n’oubliez pas que votre décor végétal est vivant et qu’il va vous demander un entretien régulier, un éclairage convenable, une taille régulière, un arrosage et un usage d’engrais raisonnés. Et à défaut d’être un(e) génie des plantes, votre tableau végétal risque fort à terme de représenter un désastre écologique.
81-mur-végétalisé-salle-a-manger-design

Les bienfaits de la végétalisation

La société qui va vous vendre le mur végétal va être dithyrambique quand aux bienfaits de son produit, décoratif, déstressant, humidificateur d’air et bon isolant phonique. Tout ceci est exact, les plantes rejetant de la vapeur d’eau vont même vous apporter de la fraîcheur durant les chaudes journées estivales. Ils vont aussi vous dire que c’est un moyen idéal pour purifier l’air pollué de votre intérieur, ce qui est vrai également mais qu’il faut relativiser.
Espérant purifier l’air confiné des vaisseaux spatiaux, la NASA a travaillé dès 1970 sur la phytoremédiation, à savoir la dépollution par les plantes. Aujourd’hui, nos intérieurs sont contaminés par des COV, Composés Volatils Organiques, comme le benzène, le formaldéhyde, le monoxyde de carbone et le gaz carbonique. Les études du programme français Phytair ont montré en 2014 que l’absorption de COV par les plantes était peu significative et que la grande part de l’assainissement, bien que faible, était assuré par les micro-organismes présents dans la terre. Quand à l’absorption de CO2 par les plantes due à la photosynthèse et leur consommation d’oxygène durant la nuit, dangereuse selon la légende, elles sont négligeables à notre échelle. Si vous souhaitez réellement assainir l’air de votre maison, évitez les moquettes, les meubles collés ou laqués, les peintures, les fumées de cigarette et aérez fréquemment votre intérieur. Enfin, n’oubliez pas que certaines plantes et certains produits chimiques utilisés comme engrais peuvent déclencher des allergies.

Mur végétal installé chez un particulier à Boulogne Billancourt (92) - © nicolaspaysagiste.fr
Mur végétal installé chez un particulier à Boulogne Billancourt (92) – © nicolaspaysagiste.fr
Mur végétal sur mezzanine - Crédit internet
Mur végétal sur mezzanine – Crédit internet
Bureau contemporain végétalisé - Crédit internet
Bureau contemporain végétalisé – Crédit internet

81-salon-contemporain-mur-végétal

2 réflexions sur « Que penser des murs intérieurs végétalisés »

  1. La bonne nouvelle c’est qu’il existe désormais des murs végétaux artificiels qui permettent d’avoir un rendu similaire mais sans entretien (si ce n’est un dépoussiérage de temps en temps).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *