Paire de Klismos - 19eme siècle

Le Klismos, siège venu de la Grèce antique

Venu du fond des âges, longtemps oublié, le Klismos est un siège qui va connaître ses heures de gloire au 19eme siècle. Il est fréquemment revisité aujourd’hui pour ses lignes classiques comme pour son confort.

Le Klismos

C’est un siège originaire de la Grèce antique.

Klismos dans une scène d'école - Détail de poterie grecque 440-435 av J.C
Klismos dans une scène d’école – Détail de poterie grecque 440-435 av J.C

Il se caractérise principalement par ses pieds courbés « en sabre », les antérieurs tournés vers l’avant, les pieds arrières vers l’arrière. Son assise souple était en lanières de cuir tressé, il ne comportait pas d’accoudoirs et pourtant, nous pouvons considérer qu’il s’agit vraisemblablement du premier siège ergonomique. En effet, il atteindra sa pleine maturité, après de multiples variantes, au 5eme siècle avant J.C avec l’apparition du dossier courbé en hémicycle plus adapté à la morphologie humaine que la planchette de dossier droite usitée jusqu’alors. Le klismos permet une position plus naturelle et plus orientée confort. Tombé inexplicablement en disgrâce, il va disparaître dès la fin de la période hellénistique. Ultérieurement, ses quelques représentations seront romaines et ne seront que copies de sculptures grecques.

Représentation d'un klismos sur la stèle de Xanthippos - 430-420 av J.C
Représentation d’un klismos sur la stèle de Xanthippos – 430-420 av J.C

Le klismos dans l’ère moderne

Le klismos réapparaît en 1786 dans des dessins de l’architecte Jean-Jacques LEQUEU pour la décoration de style étrusque de l’hôtel Montholon, boulevard Montmartre, puis en 1789, dans le tableau de Jacques-Louis DAVIDLes licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils.

Jacques-Louis David - Les licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils - 1789
Jacques-Louis David – Les licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils – 1789

Dès le début du 19eme siècle, la période est aux découvertes archéologiques. Notons pour l’exemple le cas de Claudius James RICH fouillant Ninive en 1820 et faisant découvrir à l’Europe les premières sculptures de la civilisation mésopotamienne. C’est aussi la France et l’Allemagne se partageant la fouille des sites grecs Delphes et Olympie. Enfin, il faut noter qu’à cette époque, la France cherche à légitimer l’émergence d’une fierté nationale au travers d’une archéologie gallo-romaine et mérovingienne, Napoléon III lançant d’ailleurs lui même les fouilles du site d’Alésia dans la Côte d’Or. C’est dans ce contexte de ferveur classique que se développe dans toute l’Europe une folie du style antique et que le klismos va revenir à la mode. Cette chaise injustement bannie va alors se fabriquer dans le monde entier.

Klismos anglais 1810 - Crédit internet
Klismos anglais 1810 – Crédit internet
klismos par John Finlay entre 1810 et 1815 - Maryland
klismos par John Finlay entre 1810 et 1815 – Maryland
Klismos anglais fabriqué en 1810
Klismos anglais fabriqué en 1810
Paire de Klismos danois - Fabrication entre 1870 et 1880
Paire de Klismos danois – Fabrication entre 1870 et 1880
Klismos art déco par Jonathan Charles à partir de dessins de 1920
Klismos art déco par Jonathan Charles à partir de dessins de 1920
Klismos par TH Robsjohn Gibbings - 1961
Klismos par TH Robsjohn Gibbings – 1961
Klismos créé et produit en grèce en 1961
Klismos créé et produit en grèce en 1961

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *