Causeuse et boudeuse

Il y a de cela quelques mois, nous avons évoqué deux sièges caractéristiques de l’époque Napoléon III, le confident et l’indiscret.

A la même époque, deux autres fauteuils aux formes aussi originales étaient très à la mode, la causeuse et la boudeuse.

La boudeuse

La boudeuse est constituée de deux fauteuils dos-à-dos séparés par un seul et même dossier. Deux personnes assises sur la boudeuse ne sauraient se parler se tournant le dos, d’où ce nom très imagé.

Boudeuse d'époque Napoléon III velours bleu marine à motifs floraux - Crédit expertissim.com
Boudeuse d’époque Napoléon III velours bleu marine à motifs floraux – Crédit expertissim.com

La causeuse

A contrario, la causeuse est un canapé spécialement conçu pour accueillir deux personnes et favoriser la conversation. Il s’agit d’un sofa à dossier concave dont la hauteur des oreilles latérales est plus élevée que le dossier central, les deux occupants se trouvant presque face à face, le dossier central bas « empêchant » un intrus de s’immiscer. Attention à ne surtout pas confondre la causeuse et l’ottomane.

Causeuse fin 19eme siècle - Crédit arteslonga.com
Causeuse fin 19eme siècle – Crédit arteslonga.com

L’ottomane

L’ottomane, désignant plus généralement le canapé corbeille, est née aux alentours de 1730, empruntant son nom à l’orient alors très à la mode. Il s’agit d’un canapé à dossier concave dont les retours dessinent deux demi-cercles à l’aplomb des pieds antérieurs et dont le dossier central est PLUS HAUT que les retours latéraux. Contrairement à la causeuse, l’ottomane est conçue pour accueillir plusieurs personnes; on croyait alors que les orientaux s’asseyaient à plusieurs sur un long canapé sans dossier.

Ottomane milieu des années 1750 par Jean-Baptiste Tilliard - Crédit metmuseum.org
Ottomane milieu des années 1750 par Jean-Baptiste Tilliard – Crédit metmuseum.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *