Définition : Caquetoire ou Caqueteuse

La caquetoire, ou caqueteuse, ou chaire basse, est une chaise en usage au XVIeme siècle et principalement destinée aux dames. Elle se caractérise par un haut dossier étroit et une assise en forme de trapèze ou de rectangle à même de recevoir les robes à vertugadins, bourrelet placé autour des hanches pour donner de l’ampleur à une robe.

Robes à vertugadins (A gauche en 1570, en 1580 au centre, en 1610 à droite)
Robes à vertugadins (A gauche en 1570, en 1580 au centre, en 1610 à droite)

Cette chaise était positionnée près du feu, permettant de discuter, de caqueter à son aise.

Un peu d’histoire

Le terme de « chaise à caquetoire » date en fait du XIXeme siècle. A la renaissance, on parle plutôt de « chaise à femme » ou de « chaise à fasson de tallemouze« , le terme de tallemouze désignant une pâtisserie ou un terrain de forme triangulaire.
A la fin du 16eme siècle, les robes à vertugade, devenues très larges, rendaient l’usage du siège à bras très difficile. Les dames usaient alors de la « chaise à vertugadin« , une chaise basse, sans bras, avec assise et dossier rembourrés.

Chaises à vertugadin fin du 16ème siècle - Crédit auction.fr
Chaises à vertugadin fin du 16ème siècle – Crédit auction.fr

Iconographie

Caquetoire en noyer des années 1580, Val de Loire - Crédit internet
Caquetoire en noyer des années 1580, Val de Loire – Crédit internet
Caqueteuse en noyer du 16eme siècle, le coussin du 19eme - Crédit metmuseum.org
Caqueteuse en noyer du 16eme siècle, le coussin du 19eme – Crédit metmuseum.org

Une réflexion sur « Définition : Caquetoire ou Caqueteuse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *