Le vocabulaire du canapé (2eme partie)

Voilà la deuxième partie de notre série d’articles consacrés au vocabulaire des professionnels du canapé.

Le dos

Il est soit le dossier soit le support des coussins de dossier.

Il peut être aussi le réceptacle de différentes options comme un système audio ou des appuis-tête. Accordez-lui une valeur seulement si votre canapé doit occuper une position centrale dans votre salon et que son dos soit alors clairement visible. A la livraison, passez quand même une main sur l’ensemble de la surface afin de vérifier que la plaque de fond n’a pas été enfoncée durant le transport.

Le dossier

Ou coussins de dossier, c’est la partie qui va soutenir votre dos.
Emplacement du dossier d'un canapé

Le rembourrage est constitué le plus souvent de mousse polyuréthane de densité variable mais quelquefois aussi de flocons acryliques ou flocons de fibres aussi appelés Conforel®. Afin d’améliorer encore le moelleux de leurs dossiers, certains fabricants ajoutent sous le revêtement une nappe de ouate acrylique. Les densités de mousses de dossier varient généralement de 18 à 30 Kg/m³.
A cause d’un mal de dos récurent, c’est la partie à laquelle j’accorde la plus grande importance. Je suis attentif à la fermeté, au galbe et à la hauteur du dossier. Vous remarquerez d’ailleurs que marier esthétique et confort s’avère extrêmement difficile, les beaux canapés sont souvent très bas alors que les plus confortables ont un dossier haut. Personnellement et paradoxalement, je choisis toujours un canapé dans lequel je ne sens pas mon dos, un petit peu comme si je me trouvais dans un siège baquet d’automobile. C’est là que je me sens le mieux, bien tenu, non cambré par des cale reins proéminents. Faites un simple test, restez 10 minutes montre en main dans un canapé sans jamais changer de position, tentez d’oublier votre corps et observez l’environnement autour de vous. Si vous y parvenez sans avoir vos pensées sans cesse à l’écoute de votre dos, c’est qu’il vous convient. Si vous avez un doute quant au bien fondé de cette méthode, demeurez dans un canapé inconfortable et vous verrez que 10 minutes c’est très très long. Enfin, si le modèle de canapé ne dispose pas de têtières, faites en sorte que le haut du dossier soit au niveau du haut de votre nuque. Il ne sera alors pas nécessaire de vous faire le coup du lapin pour reposer votre tête sur le dossier.

La résilience

On vous parlera de Haute Résilience ou HR.
La résilience est la propriété que possède un matériau de retrouver sa forme originelle après compression ou déformation. Autrement dit, il s’agit d’un terme qualifiant l’élasticité d’une matière. On parle de résilience en literie (mousses, Bultex®, latex …) ou au sujet de mousses polyuréthane pour canapés.

Mousse polyuréthane

La mousse est un matériau alvéolaire, issu d’une réaction chimique, composé de cellules emprisonnant un gaz. Suivant le traitement qu’on lui applique ensuite, il devient rigide (panneaux isolant, blocs industriels) ou souple (matelas, automobile, ameublement). Dans le cas de la mousse équipant vos canapés, il s’agit de sa version souple et porte différentes appellations suivant sa densité :
– Polyether : densité entre 16 et 23 kg/m³
– Polyuréthane Polyether : densité entre 24 et 30 kg/m³
– Polyuréthane Haute Résilience : densité supérieure à 30 kg/m³
Plus le nombre de kg/m³ est élevé, plus la mousse est ferme. Attention à ne pas confondre « FERME » et « DURE », la fermeté indique la capacité à vous soutenir. Un petit peu comme si l’on comparait l’eau de mer et celle d’une piscine, l’eau salée vous « porte » plus et vous permet de mieux flotter.
Le polyuréthane est un matériau inflammable qui dégage des gaz mortels, cyanure d’hydrogène et monoxyde de carbone, lors de sa combustion. En Europe, les mousses sont traitées avec des retardateurs de flammes moins toxiques à inhaler que les additifs ignifugeants classiques.

Assise

Ou coussins d’assise, c’est la partie sur laquelle vous vous asseyez.
Emplacement de l'assise d'un canapé

3 critères d’assise sont essentiels dans le choix de votre canapé:
1) La hauteur d’assise: Asseyez vous confortablement, les fesses bien au fond du canapé, les pieds sur le sol bien à plat. Le creux de votre genou doit se trouver à la hauteur de l’assise. En ce qui concerne la profondeur d’assise, vos jambes doivent pouvoir se replier à 90 degrés sans gêne. De même, tendez vos jambes les talons posés sur le sol, aucune couture ne doit gêner votre creux du genou.
2) Le soutien: Généralement, les densités de mousse d’assise s’échelonnent de 25 à 40 kg/m³. Bien que les remarques soient identiques à celles que j’ai pu exposer au sujet des mousses de dossier, à noter toutefois 2 points. Les mousses auront tendance à s’affaisser avec le temps, à devenir un peu plus molles; choisissez une densité intermédiaire à 30 kg/m³ qui vous garantira une bonne tenue dans le temps. Ne vous laissez pas piéger par les mousses basse densité qui confondent « moelleux » et « mou » et dans lesquelles vous vous enfoncerez. Outre le fait que vous finirez par avoir du mal à vous relever, vous y gagnerez un bon mal de dos. Enfin, évitez absolument d’associer cuir et assise moelleuse. Les trop fortes contraintes en traction risquent d’user prématurément votre cuir, voire de le déchirer.
3) La suspension: Dans une automobile, le confort intérieur ne sert à rien sans bons amortisseurs. Pour un canapé c’est pareil, une bonne assise ne sert à rien sans bonnes suspensions.

Les suspensions

C’est le système qui soutiendra le poids des coussins et le votre pour que vous ne finissiez pas « par terre » lorsque vous allez vous asseoir. Il en existe de plusieurs types, sangles élastiques croisées ou ressorts.

Les sangles élastiques tendues et clouées sur le cadre répartissent le confort sur toute l’assise du canapé.
13-canapé-sangles-elastiques

Ce type de suspension n’est efficace qu’en fonction du nombre et de la largeur des sangles. Une bonne suspension occupe tout l’espace à l’intérieur du cadre et des sangles de 8 centimètres de largeur environ. La suspension par sangles est réputée pour être durable.

La suspension ressorts offre un bonne élasticité et un confort plus indépendant. Il en existe plusieurs types: le treillage de fils d’acier appelé le Pullmaflex, les ressorts en spirale, les ressorts en fil d’acier nosag et les ressorts ensachés. Personnellement, je préfère de loin les deux derniers et plus particulièrement les ressorts ensachés qui garderont leur forme plus longtemps.

Suspension d'assise à ressorts nosag
Suspension d’assise à ressorts nosag

A suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *