Que penser des cheminées au bioéthanol?

Durant les froides soirées d’hiver, il est très agréable de se prélasser devant la danse des flammes d’un feu de bois. Nombreux sont ceux qui ne peuvent s’offrir ce plaisir, beaucoup de logements ne pouvant être équipés de cheminées. Une solution simple de passer vous aussi des soirées au coin du feu est la cheminée au bioéthanol, tendance, pas chère, pratique et sans autorisation. Maintenant, beaucoup de bruits circulent : le bioéthanol est dangereux et cher à la limite de l’arnaque. Essayons dans cet article de démêler l’écheveau et d’y voir un peu plus clair.

Cheminée à éthanol à poser au sol - Crédit internet
Cheminée à éthanol à poser au sol – Crédit internet

I. La cheminée bioéthanol qu’est-ce que c’est?

Prenez un récipient, remplissez le d’alcool à brûler et allumez le sans mettre le feu à tout ce qui vous entoure. Si vous êtes encore vivant(e) après l’expérience, vous venez d’inventer votre cheminée bioéthanol !! Bien sûr, je caricature, la vérité est beaucoup plus complexe et beaucoup plus sécurisée.

a) Le bioéthanol

Le combustible utilisé est de l’éthanol, nom savant de l’alcool, issu de la distillation de végétaux, le plus souvent des betteraves ou de la canne à sucre. L’origine végétale lui a conféré les qualificatifs de carburant vert, de bio-carburant ou de bioéthanol. Inutile donc de chercher un quelconque lien avec quelque méthode de production respectueuse de l’environnement. Pour preuve, le sacrifice en ce moment même de la forêt amazonienne sur l’autel de la culture intensive de la canne à sucre destinée aux bio-carburants.

b) La cheminée

C’est un réservoir sécurisé et intégré dans une structure plus ou moins design et étudiée selon les quatre types d’utilisation, cheminée murale, à encastrer, de table ou de sol. Si certaines possèdent un allumage automatique à télécommande, la plupart nécessitent un long briquet ou de longues allumettes. Quelques instants après l’allumage, les flammes deviennent orangées, peuvent atteindre 30 cm de hauteur et donner l’illusion d’un feu de bois. Contrairement à une cheminée classique, il n’est pas nécessaire de disposer d’un conduit d’évacuation des fumées et la combustion ne laisse aucun résidu. Le coût varie de 300 € à 5000 € pour les plus sophistiquées ou les plus décoratives.

Brûleur à éthanol. On remarque le système de réglage de puissance - Crédit internet
Brûleur à éthanol. On remarque le système de réglage de puissance – Crédit internet

c) Autonomie

La capacité des réservoirs va de 1 litres jusqu’à 5 litres pour les modèles de brûleurs à intégrer dans un insert de cheminée classique. La majeure partie des réservoirs vendus contient entre 1,5 et 2 litres. Même si la consommation de bioéthanol varie en fonction du réglage de puissance de la flamme, comptez sur une moyenne d’un demi-litre à l’heure. L’autonomie moyenne, car elle dépend du modèle et de la puissance, varie donc entre 2 et 4 heures. Une fois le réservoir vide, le remplissage est impossible foyer allumé et déconseillé à chaud. Les documentations conseillent d’attendre 5 minutes après extinction complète des flammes pour que le métal ait le temps de refroidir. Sans mauvais jeu de mots, même après cinq minutes, je ne serais pas chaud.

II. Avantages et inconvénients

a) Avantages

Ne nécessitant pas de conduit d’évacuation, la cheminée bioéthanol est nomade. Les modèles de table ou de sol sont mobiles et peuvent être positionnés dans n’importe quelle pièce. Il n’y a pas besoin de bois, pas besoin de retirer ni d’évacuer les cendres, la combustion ne génère pas de suies et ne dégage pas de fumées. L’éthanol en brûlant ne dégage pas d’odeur ni de poussière, c’est un mode de chauffage facile et « propre ». Enfin, vous trouverez nombre de cheminées au design époustouflant et qui intègreront avec bonheur la décoration de votre intérieur. Nous sommes loin aujourd’hui du poêle japonais purement utilitaire.

Modèle de cheminée murale - crédit internet
Modèle de cheminée murale – crédit internet

b) Inconvénients

Malgré tout ce que les publicités peuvent raconter, le chauffage à l’éthanol est cher, très cher même. La puissance maximum délivrée par une cheminée au bioéthanol est faible, environ 5 KW/h. Si on prend comme base une consommation de 0,5 litre à l’heure avec un prix moyen du litre de bioéthanol à 4 €, on obtient un coût de chauffage de 0,40 € / KW. A titre de comparaison, une étude de 2013, avec un pétrole cher, donnait le coût du KW à 0,03 € pour le bois jusqu’à 0,15 € pour l’électricité, l’énergie la plus chère. Le chauffage par cheminée bioéthanol est donc, dans le cas le plus favorable, 2,6 fois plus cher qu’avec une autre énergie. De plus, la faible puissance ne vous permettra de chauffer qu’une toute petite pièce, il est hors de question pour vous de voir ce type de cheminée autrement qu’en terme d’agrément. Enfin, et c’est là le plus grand souci, l’éthanol n’est pas une énergie aussi sûre que ce que les fabriquant veulent vous faire croire.

c) La sécurité

Je ne m’étendrai même pas sur les soucis de sécurité liés à des réservoirs low cost fabriqués selon des normes toutes relatives. N’oublions pas qu’ils contiennent un liquide hautement inflammable qui, renversé et en flamme, va s’étaler et s’insinuer dans les moindres recoins. Je ne vous cache pas que j’ai du mal à ôter cette image de mon esprit. En présence d’enfants ou d’animaux, l’allumage d’une cheminée au bioéthanol présente, à mon avis, un danger. Le second risque est beaucoup plus redoutable parce qu’invisible, donc insidieux. La combustion complète de l’éthanol dans une grande pièce bien ventilée produit seulement du CO2 et de la vapeur d’eau totalement inoffensifs. Il n’en est pas du tout de même dans une petite pièce mal ventilée où la combustion sera incomplète et va produire de la vapeur d’eau, des particules et du monoxyde de carbone. Le CO est un gaz mortel parce qu’inodore, incolore et qu’il bloque les échanges gazeux dans les poumons. C’est ce qu’il s’est produit lorsque vous lisez que les émanations d’un poêle ont tué toute une famille.

Petit modèle de cheminée à poser sur un meuble - Crédit internet
Petit modèle de cheminée à poser sur un meuble – Crédit internet

III. Conclusion

Comme toujours, le principal danger, c’est l’utilisateur. En cas d’utilisation prolongée, le dégagement de vapeur d’eau va rendre votre maison humide et la combustion va faire augmenter fortement le taux de CO2 à l’intérieur de votre logement, pensez à bien ventiler avant d’aller dormir. Mal utilisée, elle peut être mortelle par intoxication au monoxyde de carbone ou par incendie. C’est un plaisir très très cher, c’est pour cela que la cheminée au bio éthanol est, à mon avis, à réserver à une utilisation raisonnée, occasionnelle et principalement orientée plaisir d’un soir.